Le Département mitonne des circuits courts pour les collégiens

écrit le 8 octobre

Le Département, qui est responsable de la restauration scolaire dans les collèges, privilégie les circuits courts pour alimenter les cuisines de l’atelier culinaire départemental. Objectif : mettre des produits de saison dans les assiettes des collégiens. Et ça marche !

De la terre à l’assiette :
le Département mitonne des circuits courts pour les collégiens

Voix off :

A la fraîche dans la commune de Porte-de-Savoie, la saison de la courgette tire à sa fin.

 

Interview : Paul Keller – Agriculteur :

« La saison de la courgette, on l’attaque mi-juin et ça s’étale jusqu’à début octobre selon les conditions. Parce que la courgette aime bien la chaleur pour qu’il y ait un bon développement. »

Voix off :

Paul Keller et ses employés ont récolté près de 400 kg de courgettes en août. Cet agriculteur en conversion bio depuis plus de 2 ans n’a qu’une seule volonté : que ses légumes soient consommés de la meilleure façon.

Et ça tombe bien car  le Département, qui est responsable de la restauration scolaire dans les collèges, privilégie les circuits courts pour alimenter les cuisines de l’atelier culinaire départemental ! Objectif : mettre des produits de saison dans les assiettes des collégiens

 

 

Interview : Paul Keller – Agriculteur :

« Plus on fait des circuits courts, meilleure est la fraîcheur du produit. L’idée c’est que quand elles sont ramassées, il faut que dans les 2 jours elles soient expédiées à l’endroit où elles seront consommées pour avoir un maximum de fraîcheur. »

Voix off :

C’est pour ça que les courgettes sont prises en charge par la Bio d’ici, une coopérative à but non lucratif. Elle vend et transporte les légumes des producteurs locaux vers ceux qui vont les cuisiner, en l’occurrence ici, à l’Atelier culinaire départemental.

 

Interview : Yannick Douillard – Responsable chef de production, Atelier culinaire départemental

« Ici on est une équipe de 14 personnes. On est très impliqué dans le fait qu’on puisse cuisiner des produits bruts, donc c’est un atelier culinaire qui fabrique les repas, donc qui cuisine beaucoup de produits frais. Ici on a supprimé toutes les poudres qui pouvaient être ajoutées, concernant notamment des fonds, des fumets, des choses comme ça. Il n’y a pas du tout d’exhausteur de goût, on est sur des assaisonnements au sel de Guérande, et puis l’utilisation d’épices en fonction des besoins et aussi des goûts des enfants. »

Voix off :

30 % des repas préparés par l’Atelier culinaire départemental sont cuisinés à partir de produits bio. Plus de 3 200 repas sortent chaque jour de cette cuisine pour les collégiens savoyards.

 

Tajine, blanquette de veau avec de la julienne de carottes et de courgettes de Savoie.

Interview collégienne :

« Alors on voit tu as mangé toutes tes courgettes et toutes tes carottes.

Ouais !

C’était comment ?

C’était bon ! »

Voix off :

Ici, la courgette reste savoyarde, de la terre à l’assiette.

Passer les outils de partage

Partager cette page sur les réseaux sociaux
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur LinkedIn
Plus d'infos sur la compétence Collèges

CD73 blanc     

Gardons le contact

DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE

Château des ducs de Savoie
CS 31802
73018 Chambéry cedex

ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE

04.79.96.73.73
Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30
et de 13h30 à 17h30